free web stats

Hausse des travailleurs frontaliers 2e trimestre 2015

Hausse des travailleurs frontaliers 2e trimestre 2015

Selon l’Office fédéral de la statistique dans la Communauté helvétique a constaté une hausse de 3,4 % sur le nombre de travailleurs frontaliers sur son territoire au 2e trimestre 2015. les français sont les plus nombreux en effet ils sont les plus attirés par l’économie suisse qui garde néanmoins la majorité de son secteur primaire à ses résidents.

Recensement global des travailleurs frontaliers

L’Office Fédéral de la Statistique a recensé pas moins de 298 000 travailleurs frontaliers qui contribuent au développement de l’économie suisse. Ce résultat a été enregistré au 2eme trimestre 2015 et affiche une progression de 3,4 % par rapport à l’année dernière. Sur une projection annuelle, l’augmentation est moins importante pour l’année 2014 avec 3,1 % alors qu’en 2013, la Suisse accueillait 3,8 % de salariés étrangers de plus qu’en 2012.

Les Français représentent plus de la moitié des travailleurs étrangers en Suisse avec 156 000 salariés, suivis par 70 000 employés Italiens et 60 000 Allemands. Deux salariés sur trois sont des hommes et leur nombre a augmenté de 3,4 % contre 3,3 % pour les femmes.

Les variations annuelles

La hausse du nombre de travailleurs étrangers est plus accentuée dans la Suisse centrale avec 17,9 %, mais l’effectif reste le moins important dans cette région avec seulement 2000 salariés. A Zurich, ils sont seulement 10 000 étrangers, mais ce nombre est en progression de 7,2 %. La Suisse romande arrive en 3e place avec 105 000 frontaliers qui représentent 5,1 % de plus que leur nombre en 2014.

Bâle et la Suisse du nord-ouest accueillent 70 000 salariés étrangers avec une augmentation de 3,5 %. L’Espace Mittelland et la Suisse orientale affichent respectivement une hausse de 3,4 % et de 2,2 % représentant à eux deux 25 000 employés. Enfin, rien que le canton de Tessin fait travailler 63 000 étrangers, mais il enregistre une très faible augmentation avec seulement 0,2 %.

Recensement par domaines d’activités

Plus de 185 000 ressortissants étrangers s’activent dans le secteur tertiaire de l’économie helvétique contre 110 000 salariés dans le secteur secondaire. Ils sont néanmoins très peu nombreux dans le secteur primaire avec seulement 2 100 employés.

Du côté des activités, 55 000 étrangers exercent des professions élémentaires et 50 000 occupent des postes intermédiaires. Les collaborateurs dans le commerce et les services représentent 41 000 salariés et le secteur de l’Industrie et de l’Artisanat regroupe 44 000 travailleurs étrangers. Par ailleurs, 34 000 frontaliers exercent des métiers scientifiques et intellectuels. Enfin, ils sont 21 000 à travailler comme dirigeants et cadres.

 

Les commentaires sont fermés.